Je suis Camille de Gastines, je suis de nature passionnée et je fourmille d’idées !

J’aime butiner à droite et à gauche, m’inspirer, tester, expérimenter, m’indigner, approfondir passionnément. J’aime l’idée de créer mon métier sur mesure et qu’il soit changeant, évolutif au rythme de mes découvertes et de mes envies. Tu trouveras ici l’histoire de trois de ces passions que j’ai choisi de partager… et de bien d’autres à suivre !

Une chose est sûre : je veux mettre de la joie et de l’authenticité dans chaque acte de ma vie.

Tout ce que tu trouveras ici aura ce goût de liberté.

Bienvenue !

Entre 2004 et 2007 j’habite en Inde où je découvre le Yoga, la médiation et la spiritualité indienne.

Le Yoga me semble une évidence mais je n’ai pas encore la discipline de m’y mettre régulièrement. Lorsque je rentre France, il est encore peu répandu et je laisse passer le temps…

C’est en 2016 que je renoue définitivement avec lui. Cela a un tel impact sur ma vie que je décide de me former pour l’enseigner. Le yoga est une voie merveilleuse vers une plus fine connaissance de soi. Il permet d’accéder à un espace de calme intérieur proche de l’état méditatif. Les asanas (postures) maintiennent notre corps en bonne santé : elles le tonifient tout en faisant circuler l’énergie dans chaque membre et chaque organe interne. Le yoga nous apprend aussi à lâcher-prise : il s’agit d’accepter notre corps et notre esprit tel qu’ils sont, à l’instant T, sans les juger. A nous de trouver le juste effort dans la posture – comme ailleurs : ni trop, ni trop peu…jusqu’où ai-je envie d’aller aujourd’hui ? En affinant nos ressentis, nos perceptions internes, le Yoga nous apprend à mieux nous connaître : je veux faire cela chaque jour de ma vie et transmettre cette joie profonde de vivre pleinement ancré en soi-même !

En 2019, j’intègre le cursus de professeur de Yoga à l’Institut Kavailyadhama en Inde, dans la lignée de Swami Kuvalayananda qui enseigne le Yoga de Patanjali.

Je suis en cours de formation et devrais pouvoir proposer des stages au printemps 2021.

Entre temps, je suis devenue maman en 2013. Je n’avais pas vraiment réfléchi à ce que c’était de devenir parent. J’avais une vague idée ancrée en moi qui me laissait penser que tout serait relativement facile, naturel, inné, et que les questions « d’éducation » ne se poseraient qu’à l’adolescence…d’ici là, j’avais bien le temps.

Je te laisse imaginer le tsunami !

La seule chose qui m’ait véritablement aidé à prendre la vague, a été d’apprendre à écouter mes ressentis. D’accepter de n’écouter que moi, plutôt que les on-dit. J’ai découvert la parentalité positive/bienveillante (et ses travers aussi : le risque d’oublier mes propres besoins en cherchant à écouter ceux de mon enfant). J’ai appris comment fonctionnait le cerveau de l’enfant. Cela m’a aidé à aller à la rencontre de l’enfant blessé en moi, qui m’empêchait d’être la maman que je voulais être.

Ça a révolutionné le lien à mes enfants (pendant ce temps, j’ai eu une deuxième fille!). Ça aussi, j’ai voulu le transmettre à d’autres : non, il n’y a pas de parent « parfait »…. mais être un parent authentique oui, c’est possible ! Pour moi la parentalité n’est rien d’autre qu’un long chemin vers soi-même : c’est d’abord apprendre à se connaître finement et à s’accepter entièrement. Le lien à notre enfant peut ensuite se tisser naturellement.

J’ai d’abord suivi les formations Thomas Gordon qui transmettent l’essentiel de la Communication Non Violente. Mais cela ne me donnait pas accès au parent-enfant en moi : en 2015 je découvre l’approche d’Isabelle Filliozat à travers les ateliers Filiozat et je me forme auprès de son équipe pour animer des ateliers et des conférences auprès des parents qui cherchent à améliorer le lien avec leur enfant.

Oui, apprendre à identifier nos propres besoins nous rend disponible pour écouter ceux des autres (ie de notre enfant). Oui, tisser un lien authentique avec son enfant, c’est possible et c’est merveilleusement doux ! Aller vers soi-même pour être en lien avec l’autre, voilà pour moi la clé de relations saines et épanouies, en famille et ailleurs!  

Puis, en 2019, je découvre un film-documentaire Le Cercle des Petits Philosophes, où l’on voit Frédéric Lenoir animer des débats-philo au sein d’écoles en Zones Prioritaires d’Éducation. C’est une révélation : moi aussi, je veux changer le monde en apprenant aux enfants à mieux communiquer ! On perçoit ce que les enfants touchent du doigt, bien au-delà des concepts philosophiques : laisser parler l’autre, exprimer clairement sa propre pensée et affiner le vocabulaire attenant, accepter que mon ami ne soit pas d’accord avec moi, apprendre à changer d’avis… quelle richesse pour le monde de demain, de pouvoir développer ces habiletés de pensées et ces compétences relationnelles !

 

En 2019-2020, je me forme auprès de l’association SEVE – Savoir Etre et Vivre Ensemble, fondée par Frédéric Lenoir, à l’animation de ces débats à portée philosophique auprès des enfants et des adolescents.

 

Et j’ai encore de nombreuses autres passions que j’ai envie de partager et d’associer à mes futurs stages de Yoga ! Le jeûne, la naturopathie, le cri primaire, la danse libre, la Meta (une merveilleuse méthode de connaissance de soi par le vêtement), l’équithérapie, la permaculture, le soin de notre planète…. Je suis insatiable et j’adore ça !

A bientôt pour partager tout cela avec toi

 

Je rêve de vivre dans un monde où chacun se sentira libre. Libre d’être soi-même et d’écouter son élan de vie.